OUEST Isol

La RT 2012 appliquée à l'isolation thermique des tuyauteries

La RT 2012 mise en place le 1er Janvier 2013 a pour but de réduire fortement la consommation d’énergie dans les bâtiments neufs à usage d’habitation, bureau et autres bâtiments tertiaire.

Ci-dessous, nous nous concentrons sur la RT 2012 appliquée à l’isolation des réseaux pour le chauffage et le refroidissement, mais également tout ce qui concerne les réseaux d’eau chaude sanitaire.

Rappel des différentes applications dans le domaine du génie climatique

Chauffage

Les équipements de chauffage (production, distribution, émission) sont des points de consommation énergétique à maitriser.

Minimum conseillé :

Classe 2 ou 3

Refroidissement

Les pertes énergétiques dues aux équipements de refroidissement doivent être minimisées, tout en maintenant le confort de ses occupants.

Minimum conseillé :

Classe 3 ou 4

Eau chaude sanitaire

Afin de produire, maintenir et distribuer l’eau à une certaine température, les équipements et réseaux d’eau chaude sanitaire consomment de l’énergie.

Minimum conseillé :

Classe 2 à 4

Dans le cadre des consommations d’énergie liées au chauffage, à la climatisation, à la production et à la distribution d’eau chaude, il peut être nécessaire d’utiliser toutes les classes d’isolation, en fonction de l’application.

Pertes maximales tolérées selon les classes RT 2012

Dans le cas du chauffage, l’eau chaude sanitaire et l’eau glacée, on identifie les pertes maximales tolérées de chaque classe grâce aux calculs ci-dessous :

  • Classe 1 : 3,3 d + 0,22
  • Classe 2 : 2,6 d + 0,20
  • Classe 3 : 2 d + 0,18
  • Classe 4 : 1,5 d + 0,16
  • Classe 5 : 1,1 d + 0,14
  • Classe 6 : 0,8 d + 0,12

d : diamètre extérieur du tube sans isolant (m)

Cas particulier de la ventilation

Dans le cas de la ventilation, si le renouvellement d’air doit être suffisant du point de vue de l’hygiène, il doit en revanche être minimal pour limiter les déperditions thermiques.

Règles de l'art du Grenelle de l'Environnement

En construction neuve et contrairement à la RT 2005, la RT 2012 n’impose aucune isolation minimale des conduits, tant en chauffage qu’en production d’ECS et refroidissement.

Toutefois, les exigences en termes de consommation étant globalement plus strictes qu’en RT 2005, les règles de l’art du Grenelle de l’Environnement recommandent les classes d’isolations suivantes pour le respect de la RT 2012.

Type de réseau Type de Local Classes d'isolation préconisées en RT 2012
Chauffage et ECS Hors volume chauffé 3
Volume chauffé 2
Refroidissement Hors volume chauffé 4
Volume chauffé 3

Quelles épaisseurs d'isolation selon la RT 2012 ?

Tableau des épaisseurs d'isolation selon les classes de la RT 2012 Tableau des épaisseurs d'isolation selon les classes de la RT 2012

Hypothèses de calcul selon la norme EN 1224

  • Fluide froid : Tfluide = 7°C, Tambiante= 26°C, vent 1 m/s
  • Fluide chaud : Tfluide = 60°C, Tambiante= 10°C, vent 1 m/s
  • Emisivité : 0,05 pour les revêtements type aluminium et 0,94 pour les finitions type enduit

Point d'attention : les épaisseurs anti-condensation peuvent être supérieures aux épaisseurs minimales réglementaires.

Procédure pour calculer une épaisseur selon la RT 2012, pour d'autres conditions de service

  • Définir les conditions initiales : Tfluide = 4°C, Tambiante= 32°C; isolant ISOPRIFLAM + Parvaplex + tôle alu
  • Appliquer la formule (cf Pertes maximales tolérées) : Pertes maximales (classe 4, diam 114 mm) = (1,5 x 0,1143) + 0,16 = 0,33 W/(m.k)
  • Multiplier par la variation de la température (ΔT = 32 - 4 = 28°C) : D - Pertes x ΔT = 0,33 x 28 = 9,28 W/m
  • Trouver avec Thermis la déperdition thermique en W/m la plus proche en dessous de D : 40 mm

Consulter nos catalogues
Commander en ligne
Trouver votre agence